Հայերեն
English
Azəricə
Deutsch
Русский Français


SHARE THIS PAGE

facebook twitter youtube



PARTNERS

The Armenian Genocide Museum

Open Armenia


OLD VERSION xocali.net



Photo № 14. Le corps d'une fillette aux jambes percées

Khodjali: Faux scanadaleux sans precedent

Pour la première fois, nous avons trouvé cette photo dans une publication allemande consacrée aux événements de Khojali. Il est alors devenu clair qu'elle était de nature falsifiée.  Evidemment, cette photo est destinée à montrer plutôt le fait de la profanation que la mort de l'enfant (à propos, sur l'un des sites azerbaïdjanais, elle est intitulée «zorlama »: viol).

Prenant en considération les doutes sérieux concernant l’authenticité de la photo, la chronique vidéo où sont représentés des morts, a été soumise à l'analyse. On y a remarqué la même fillette, mais... habillée.

Ensuite, la même fillette est présentée comme déjà la troisième victime de Khojali, à côté d'un corps d'assez longue date. N'importe quel pathologue-anatomiste pourrait confirmer que ces deux corps appartiennent à des points spatio-temporels différents. Le premier est déjà à une stade de décomposition assez avancée: observez le visage gonflé et noirci. Le deuxième est la même fillette présentée à trois moments distincts: un corps, un corps violé et un corps à la morgue.

La blessure sur la jambe est d'un intérêt particulier (point 5 sur la photo comparée). Sur la photo, dans le champ, elle est entourée de bleu, ce qui peut témoigner du trauma reçu du vivant de la fille. Mais à la morgue, ce trauma disparaît et à sa place apparaît un trou largement ouvert et manifestement d'origine posthume dont témoignent les contours de la blessure: la forme et l'absence d'hématome autour d'elle. Point n'est besoin de parler d'une blessure par balle, car l'ouverture est tout à fait différente de par sa forme.

Comparons les photos:

  1. la blouse;
  2. la robe;
  3. la couverture;
  4. la blessure sur la jambe;
  5. la fillette en jaquette lilas.
 

On pourrait, certainement, dire que la fillette a été enveloppée dans la couverture par les Azerbaïdjanais qui avaient trouvé et couvert son corps nu. Mais prenant en considération le plaisir qu'ils ont à répandre la photo de la fillette nue, il est inutile de parler du sentiment de la honte ou de la protection de l'honneur et de la dignité de l'enfant morte. D'autant plus que nous avons réussi à trouver la photo de la filletteprise par les azéris juste avant de prendre l'hélicoptère: sur cette photo, elle n'est pas enveloppée de la même manière que sur la photo, dans le champ, mais elle est tout simplement couverte.

De plus, dans la chronique, quand le corps de la fillette est relevé, on voit distinctement que la couverture est soudée au corps par la gelée, ce qui veut dire que la fillette y était enveloppée jusqu'à sa mort et qu'elle était restée enveloppée pendant quelques heures. Si la fillette était tout simplement couverte de cette couverture après sa mort, c'est-à-dire, après la prise de vue, quelque temps avant le transport des corps, elle glisserait de son corps.

Dans la chronique, on voit clairement que la couverture est soudée au corps par la gelée et qu'on l’a arrachée exprès! 

Observez encore l'entourage de la fillette quand elle est habillée et quand elle est déshabillée. Habillée, elle est dans un groupe de corps, mais quand elle est déshabillée, tous les corps du voisinage sont ramassés et elle est toute seule. On peut en conclure que les images en habits ont été prises beaucoup plus tôt. On l'a même photographiée de l'hélicoptère.

Probablement, pour que les choses paraissent plus convaincantes.

 
anterieur
suivant
   
Click to enlarge photos or see source Web Site
     
Faux scanadaleux
     
Faux scanadaleux Faux scanadaleux Faux scanadaleux
     
 
     
 

COMMENTS

 Загрузка...
Le site Xocali est créé par l'Initiative de la Prévention de Xénophobie,
en collaboration avec les utilisateurs du forum OpenArmenia.com.
Rambler's Top100 Goon Каталог сайтов
2010-2015 © Copyright     E-mail: info@xocali.net